Armes du Kung Fu

 

Les armes traditionnelles chinoises font partie intégrante du Kung Fu Wu Shu. Elles sont considérées comme le prolongement de la mains et permettent une autre compréhension du mouvement corporel. Leur maniement, comme dans la pratique à mains nues, aide à renforcer le squelette et la musculature, à travailler l’équilibre, la souplesse et l’attention.

 

En Kung Fu Wu Shu et dans les arts martiaux en général, on distingue deux catégories d’armes :

•    Les armes par destination (de guerre ou de chasse) telles la lance l’arc ou l’épée

•    Les armes « outils » comme l’éventail, le râteau ou la fourche.

 

En Kung Fu Wu Shu, les cinq armes principales et les plus pratiquées sont :

 

•    La Lance (Qiang) est considérée comme l’arme longue la plus noble; la plus connue est la lance dîte Mao avec sa touffe de filasse rouge à la base de la pointe. Elle représente l’eau dans les cinq éléments.

 

•    La Hallebarde (Ji ou Guan Dao) est l’attribut du célèbre général Guan Ti; les plus connues sont la hallebarde « printemps automne » et le  » grand sabre du nord ». Dans les cinq éléments elle est rattachée au bois.

 

•    L’Epée (Jian) est l’arme de la noblesse (officiers ou chevaliers). Elle est en général droite et à double tranchant. Elle est aussi beaucoup utilisée dans la plupart des rituels taoïstes. dans les cinq éléments elle représente le feu.

 

•    Le Bâton (Gun) est certainement l’arme et l’outil les plus anciens. Sa longueur et sa forme varie suivant les styles ou les écoles. Laqué de noir et de rouge, c’était l’arme officielle de la police impériale. Il représente la terre dans les cinq éléments.

 

•    Le Sabre (Dao) était l’arme des soldats, des guerriers. Il dispose d’un seul tranchant et sa lame est le plus souvent courbe.Le sabre chinois le plus répandu est celui en « feuille de saule ». Il est rattaché au métal dans les cinq éléments taoïstes.