Sanda

 

Le Sanda (« frappes aléatoires ») également appelé Sanshou (« mains aléatoires ») est une forme de combat libre du Wu Shu. « San » signifie « disperser » et « Da » se traduit par « frapper » : Sanda. On peut le qualifier de Kung-fu sportif ou de sport de combat par opposition au Kung Fu Wu Shu traditionnel qui est un art martial.

image_48

Le Sanda se caractérise par l’utilisation des poings et des jambes afin d’exécuter des frappes et des projections. Un combat se compose de deux ou trois rounds de deux minutes chacun avec un arbitre central et quatre arbitres de coins comptabilisant les points. La tenue du combattant se compose d’un casque, d’un plastron, d’une paire de gants, d’une paire de protège tibia, d’une coquille et d’un protège dent.

image_47

 

Comptabilisation des points :

4 points : un coup de pied sauté visage

3 points : un coup de pied visage

3 points : une projection ou un balayage

2 points : une technique difficile réussie

2 points : un avertissement

1 point : une technique simple réussie

1 point : une sortie

 

Attaques et coups portés :

Tête, cou, visage : seuls les coups portés par les pieds sont tolérés, les attaques de poing sont autorisées mais non comptées, la touche est interdite.

Poitrine et abdomen : toutes les attaques sont autorisées sauf coups de coudes et coups de genoux.

Bas ventre : attaques autorisées mais touches interdites.

Membres supérieurs et inférieurs : attaques et coups portés autorisés sauf aux articulations, coups de pieds bas (low kick) autorisés.

 


Découvrir : Nos cours de Sanda